Panier 0 Produit Produits (vide)    

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port TTC À définir
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Déjà vus

Lettre d'informations

Skull and Bones Agrandir l'image

Skull and Bones

2-914388-78-0

Nouveau produit

«Lors de ma dernière année d'étude (à l'université de Yale), j'ai rejoint la société secrète Skull and Bones, une société tellement secrète que je ne peux en dire plus.» - Georges W. Bush.

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

18,00 € TTC

En savoir plus

La vérité sur l'élite secrète qui dirige les États-Unis...

Titre original : Secrets of the Tomb: Skull and Bones, the Ivy League and the Hidden Paths of Power.

L'auteur : Alexandra Robbins

Alexandra RobbinsBrillante journaliste, Alexandra Robbins a écrit ce livre à 29 ans. Elle collabore avec le New Yorker, le Washington Post, Cosmopolitan, Chicago Tribune... Elle est devenue célèbre à l’âge de 23 ans, pour son enquête sur le parcours universitaire de Bush à Yale. C’est une habituée de la télévision américaine, de CNN au Oprah Winfrey Show.

 

 

 

Résumé

«Lors de ma dernière année d'étude (à l'université de Yale), j'ai rejoint la société secrète Skull and Bones, une société tellement secrète que je ne peux en dire plus.» - Georges Bush.

Un spectre hante l’Amérique. Le pays serait gouverné par une société secrète appelée Skull and Bones. Composé d’anciens élèves de l’université de Yale et fondé en 1832, ce club très fermé repose sur trois fondements : le principe de l’élection, le goût du secret et le développement d’un réseau. En effet, pour pouvoir être placé à des postes d’influence, le Bonesman est choisi et promet de taire à jamais son admission au sein de l’organisation. Skull and Bones intrigue par sa culture du mystère et l’exercice de son pouvoir occulte à travers l’Amérique. Un tel lobby aussi puissant qui fait du secret un objet de fétichisation méritait une enquête : Alexandra Robbins, journaliste d’investigation, elle-même ancienne élève de Yale, retrace ici l’histoire édifiante de cette société mystérieuse qui recrute parmi la crème de la crème de l’establishment. Un travail objectif et sérieux qui désamorce les fantasmes et permet de faire la part des choses entre mythe et réalité, entre conspiration et lobby.

L'avis de la rédaction

Au delà du folklore ésotérique pratiqué au sein de cette organisation au cours des rites d’initiation, ou des cérémonies annuelles, les Skull & Bones illustrent surtout comment, aux États-Unis, s’est perfectionné un système de reproduction des élites par le biais d’une sélection qui, contrairement au mythe du self-made man, ne doit rien au hasard ou aux qualités individuelles. En effet, les membres les plus actifs de l’organisation viennent d’un « noyau d’environ 20 à 30 familles », attachées à la défense de leur héritage et de leur lignée.

La rédaction a consacré un article complet aux Skull and Bones. Cliquez ici pour le consulter.