Panier 0 Produit Produits (vide)    

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port TTC À définir
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Déjà vus

Lettre d'informations

Main basse sur la mémoire Agrandir l'image

Exclusivité web !

Main basse sur la mémoire

DVD-Main-Basse

Nouveau produit

Au lendemain du retoquage par le Conseil constitutionnel d'une loi pénalisant la négation des génocides reconnus par le parlement français, Clap36 revient avec ce nouveau film sur la «mère de toutes les lois mémorielles »...

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

20,00 € TTC

En savoir plus

NOUVEAU FILM de l'association CLAP36, pour le cinéma documentaire indépendant

Au lendemain du retoquage par le Conseil constitutionnel d'une loi pénalisant la négation des génocides reconnus par le parlement français, Clap36 revient sur la « mère de toutes les lois mémorielles » et présente son nouveau documentaire :

Main basse sur la mémoire,
les pièges de la loi Gayssot

 

FICHE TECHNIQUE

Écriture & réalisation : Béatrice PIGNÈDE
Langues : Français avec sous-titres en anglais
Production & distribution : Clap36
Dimensions (en cm) : 14 x19 cm ; boîtier normal
Musique : Thibault RENOU & Misja MICHEL

Documentaire couleur, France, 2012, durée : 108 min, format : 16/9, son : stéréo, zone 0 (toute zone), DVD 9 PAL

L'AUTEUR

Réalisation • Béatrice Pignède
Journaliste et réalisatrice depuis 20 ans de films documentaires au cinéma et à la télévision française, notamment pour France3 et ARTE, dont un long métrage sur le philosophe Paul Ricoeur et un "grand format" sur la propagande au Kosovo (prix Europa 2000) ; journaliste d'investigation et animatrice de l’émission « Arrêt sur Images » (La Cinquième); intervenante spécialisée cinéma et éducation à l'image dans les écoles, collèges, lycées et associations de quartiers; membre de la télé libre Zalea TV; fondatrice de Clap 36, association de promotion du cinéma documentaire indépendant.


PRÉSENTATION

 

Le film développe l'historique et la logique des lois mémorielles, en interrogeant des historiens, Pierre Nora et Annie Lacroix-Riz, un philosophe, Paul Ricoeur, une juriste, Anne-Marie le Pourhiet, un romancier et universitaire, Jacob Cohen, ainsi que des citoyens engagés politiquement, Alain Benajam, Norman Finkelstein, et Jean Bricmont. Robert Faurisson, celui par qui le scandale est arrivé est également interrogé. Ses thèses mettant en doute l'existence des chambres à gaz dans les camps nazis avaient été à l'origine de la loi Gayssot.

Le film met en relief le caractère désastreux de cette institutionnalisation d'une histoire légale, non seulement pour l'histoire et le droit, mais aussi pour l'idée même d'une République qui ne peut survivre qu'en restant strictement neutre par rapport aux débats entre communautés, aux sacralisations d'événements historiques et au désir de chaque groupe particulier d'imposer à la collectivité nationale son propre « devoir de mémoire ».

La réalisatrice, Béatrice Pignède, a voulu explorer, vingt ans après, le bilan désastreux de la loi Gayssot : atteintes aux libertés, concurrence génocidaire, surenchère victimaire, renouveaux identitaires et racistes, gigantesques détournements financiers. Au plan international, le verrou idéologique créé par la loi Gayssot participe également à justifier les guerres coloniales de ces dernières années et à couvrir la politique d'Israël d'une caution inoxydable.

 

INTERVENANTS

 

Paul Ricœur

Paul Ricœur, philosophe français qui développa la phénoménologie et l'herméneutique, en dialogue constant avec les sciences humaines et sociales. Il s'intéressa aussi à l'existentialisme chrétien et à la théologie protestante. Son œuvre est axée autour des concepts de sens, de subjectivité et de fonction heuristique de la fiction, notamment dans la littérature et l'histoire.

Anne-Marie Le Pourhiet

Photo © B.Pignède - Clap36

Anne-Marie Le Pourhiet est juriste, professeur agrégé de droit public à l'Université de Rennes 1. Elle est vice-présidente de l'Association française de droit constitutionnel (AFDC) et de la Société des professeurs des facultés de droit. Elle s'intéresse notamment aux atteintes à la liberté d'expression que constituent la multiplication des délits d'opinion et des lois mémorielles. Elle a été auditionnée par la commission des Lois de l'Assemblée Nationale sur cette dernière question.

Norman Finkelstein

Photo © Flora Joly - Clap36

Enseignant à Brooklyn College, au Hunter College, à l'Université de New York puis à l'Université DePaul, Norman G. Finkelstein est fils de survivants du ghetto de Varsovie. Il est l'auteur d'une importante étude L'Industrie de l'Holocauste, réflexions sur l'exploitation de la souffrance des juifs.

Annie Lacroix-Riz

Photo © B.Pignède - Clap36

Annie Lacroix-Riz est une historienne française, spécialiste des relations internationales dans la première moitié du XXe siècle et de la collaboration. Ses travaux portent sur l'histoire politique, économique et sociale de la Troisième République et de Vichy, les relations entre le Vatican et le Reich. Elle est également connue pour son engagement communiste.

Jean Bricmont

Photo © B.Pignède - Clap36

Jean Bricmont est Docteur en sciences, il a travaillé comme chercheur à l’Université Rutgers puis a enseigné à l’Université de Princeton aux États-Unis. Il est actuellement professeur de physique théorique à l'université catholique de Louvain, en Belgique. Figure du mouvement anti-impérialiste, il est l'auteur de nombreux articles sur le droit international et le sionisme.

alain_benajam2-180x120

Photo © B.Pignède - Clap36

Alain Benajam est membre fondateur du Réseau Voltaire. Longtemps cadre du Parti Communiste Français, il est résolument activiste anti-impérialiste. Il anime sur internet le blog alain-benajam.com.

Jacob Cohen

Photo © B.Pignède - Clap36

Né en 1944 à Meknès, Jacob Cohen obtient une licence en Droit (Casablanca) et le diplôme de Sciences-Po (Paris). Il vit à Berlin et Montréal avant de revenir à Casablanca, où il est maître-assistant à la faculté de Droit, de 1978 à 1987. Il vit depuis à Paris. Il a déjà publié Les Noces du commissaire; Moi, Latifa S.; Du danger de monter sur la terrasse; L’espionne et le journaliste et Le Printemps des Sayanim. Il anime le blog jacobdemeknes.blogspot.com.

Robert FaurissonPhoto © B.Pignède - Clap36

 

Enseignant de lettres, Robert Faurisson s'est d'abord interressé à la critique des œuvres de Rimbaud et Lautréamont. Ses thèses mettant en cause l'existence des chambres à gaz dans les camps de concentration nazis sont à l'origine de la loi Gayssot. C'est aujourd'hui l'une des figures du courant révisionniste.

 

 

Bande annonce du film